Blog

Articles

C’est décidé, je me convertit à un métier vert ! Je trouve un job qui fait du sens !

#blog

Mettre ses compétences à services des entreprises à #impact #positif et trouver un job qui fait du sens, ce n’est pas une mince affaire. Nous avons préparé cette article pour que vous puissiez démarrer votre démarche. 

Pendant les nombreux moments de télétravail, vous avez remis en question votre travail et vous voulez en profiter pour changer de job ? Pourquoi ne pas opter pour un métier vert et solidaire ? 


Selon l’Observatoire national des emplois et métiers de l’économie verte (Onemev), Il y avait près de 900 000 emplois dans les activités de l’économie verte en 2016.


Selon le Conseil Économique Social et Environnemental - Le CESE, les activités de l’économie verte:

  • emploient 5 millions de personnes soit 19 % de la population active recensée (INSEE, 2010)
  • ont crée plus de 100 000 emplois supplémentaires entre 2014 et 2016


C’est un secteur porteur, notamment dans le domaine des énergies renouvelables et d’autres domaines tels que la gestion des déchets et la production de l’eau.


Depuis 2009, le secteur « développement durable » ainsi défini a créé plus de 41 000 emplois nets, ce qui en fait le quatrième secteur créateur d’emplois sur la période 2009-2018.


Le détail des filières est indiqué ci-dessous :


Projets liés à la transition écologique identifiés dans l’ensemble des données Trendeo, 2009-2018.


Le secteur de l’économie sociale et solidaire (ESS) est aussi intéressant, il emploie 2,38 millions de salariés : associations, coopératives… Il est possible de travailler dans l’environnement ou dans l’ESS. 


L’économie verte regroupe les métiers dits verts et les métiers verdissants

Les métiers verts répondent à un besoin environnemental spécifique, tels que:

  • l’assainissement et le traitement des déchets ;
  • la production et la distribution d’énergie et eau.
  • la protection de la nature
  • métiers transversaux : comme technicien(ne) de l’environnement et du traitement des pollutions, ingénieur(e) et cadre technique de l’environnement.

Les métiers verdissants sont ceux qui évoluent pour répondre aux problèmes environnementaux. Ils sont liés à l’agriculture-sylviculture, l’entretien des espaces verts, l’industrie, au tourisme et à l’animation, à la recherche, aux achats. Ce sont dans la majorité des emplois d’ouvriers(ères) et d’employé(e)s qualifiés.

Trouver un métier vert ou vertissant : les offres et les missions

Les sites classiques de recherche d’emploi comme Indeed, Cadremploi, Apec, Pole emploi ont peu d’offres de ce genre. Les sites spécialisés seront plus efficaces pour trouver des offres d’emploi en RSE et en développement durable.


Les sites Internet spécifiques


Emploi-Environnement :
 site web référence pour les métiers liés à l’environnement. 

Orientation Durable : c’est un cabinet de recrutement de l’économie sociale et solidaire. Le site offre de nombreux conseils à tous ceux qui veulent changer de job pour un métier « avec des valeurs, il suffit de déposer votre CV.

Birdeo propose également des offres d’emplois en développement durable et RSE, pour les personnes plus diplômées. 

Job For Change est une plateforme créée pour « tous ceux qui veulent changer le monde en travaillant ». Elle regroupe des offres d’emplois et de stages principalement dans les secteurs de la consommation collaborative et de la RSE.

Réseau-Tee est une plateforme dans la recherche d’emploi en environnement et en ESS, celle qui regroupe le plus d’offres.

Divers groupes Facebook comme Le réseau des freelances ESS et Développement Durable regroupe des offres aussi.

Sans oublier la plateforme de À La Source, qui fait sa part en affichant les offres pour les professionnels du marketing, de la communication, de l’événementiel et du commerce et en disponibilisant en ligne un Guide de Marques à impact positif.

En savoir plus

La démarche RSE de la norme ISO 26000 et les opportunités pour les entreprises.

#blog

Le livre vert de la Commission européenne définit la RSE - Responsabilité sociétale des entreprises comme “l'intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec leurs parties prenantes”. Les entreprises sont davantage conscientes et décidées de mener une stratégie et une opération commerciale durable et respectueuse envers leurs parties prenantes.

C’est la norme ISO 26000 de l'Organisation internationale de normalisation (ISO) qui établit les lignes directrices des RSE et définit comment les organisations peuvent et doivent contribuer au développement durable. Publiée depuis le 1er novembre 20102

Elle n'est pas un document destiné à certifier les entreprises, c'est un document qui tient compte du contexte des organisations et est un outil de progrès continu et participatif, respectueux de l'environnement, des parties prenantes, de la société tout en assurant la pérennité économique.


Contenu de la norme :


Responsabilité des organisations vis-à-vis des impacts de ses décisions et activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement éthique et transparent qui:

  • contribue au développement durable, à la santé et au bien-être de la société ;
  • prend en compte les attentes des parties prenantes ;
  • respecte les lois en vigueur tout en étant en cohérence avec les normes internationales de comportement ;
  • est intégré dans l’ensemble de l’organisation et pratiqué dans ses relations.


Les principes éthiques de la norme :


  • La responsabilité de rendre compte ;
  • La transparence ;
  • Le comportement éthique ;
  • Le respect des intérêts des parties prenantes ;
  • Le respect du principe de légalité ;
  • Le respect des normes internationales de comportement ;
  • Le respect des droits de l’Homme.


Les piliers de la RSE


Ces piliers centrales identifiés sont :

  1. la gouvernance;
  2. les droits de l'homme ;
  3. les relations et conditions de travail ;
  4. l'environnement ;
  5. la loyauté des pratiques ;
  6. les questions relatives aux consommateurs ;
  7. les communautés et le développement local.

Chacun de ces points sont des domaines d’action d’une démarche holistique que les organisations doivent suivre.


Pourquoi initier une démarche RSE ?


La RSE crée de la valeur

Au niveau politique, la RSE s’inscrit dans le projet d’entreprise, c’est une vision à long terme. Et les bonnes pratiques RSE doivent être cohérentes avec la stratégie et les besoins des parties prenantes. 


Vision de future et synergie entre plusieurs acteurs

lancer une démarche RSE permet de définir une vision globale et pérenne de l’entreprise avec un engagement des employées et ses dirigeants. Sans exigence réglementaire, c’est un choix volontaire qui anticipe les attentes des parties prenantes.


Conduite du changement

L’importance de la RSE ne cesse de s’affirmer. Ce n’est pas un effet de mode, mais un levier de conduite du changement pour préparer les entreprises aux transformations sociales et environnementales.


S’adapter aux besoins des clients

Choisir la démarche RSE est le moyen de répondre à une demande croissante des clients de plus en plus exigeants


Augmenter la performance 

C’est un pari gagnant tant pour les grands groupes que pour les TPE/PME. Une étude de France Stratégie montre en effet que l’écart de performance entre les entreprises qui introduisent des pratiques RSE et celles qui ne le font pas est en moyenne de 13 %. 


Et les TPE/PME disposent de nombreux atouts pour mener avec succès une démarche RSE. Par les gisements d’emploi qu’elles représentent et leur ancrage dans le tissu social, elles contribuent au développement local.


Les étapes pour la RSE


1. Maîtriser des données d’entrée de décision

  • Définir l'écosystème, les parties prenantes et leurs attentes
  • Analyser les impacts 
  • Définir les domaines d’action.

2. Analyser l’impact sociétal de l’organisation

3. Définir les orientations et planifier

  • Évaluer le rôle de la gouvernance 
  • Définir les lignes directrices, les objectifs et cibles
  • Planifier les actions et préparer une feuille de route d'évolution
  • Définir des indicateurs et mettre en place les tableaux de bord.

4. Mettre en œuvre le système de management

  • Définir des processus.
  • Surveiller et contrôler.
  • Communiquer avec les parties prenantes et rendre compte.

5. Amélioration continue

  • Gérer et évaluer 

6. Piloter

  • Analyser les données.
  • Évaluer l’efficacité du système de management.
  • Faire des corrections et d’améliorations.
En savoir plus

Qu'est-ce que le marketing responsable et quels sont ses avantages?

#blog

Le marketing responsable est une discipline du marketing destiné aux produits à vocation responsable environnementalement et socialement, sans ou avec le moindre impact sur l'environnement. Mais aussi les produits et services qui ont une démarche en cherchant à éviter, réduire ou compenser ces impacts.

Le marketing responsable est un excellent moyen de promouvoir les aspects écologiques d’une entreprise ou d’un produit. C'est une démarche authentique pour une entreprise responsable de promouvoir et se démarquer selon son étique par rapport au marché. Les PME, par exemple, utilisent fréquemment une approche locale pour leur donner une communication unique, tandis que les grandes entreprises sont fières de remporter des prix de l'industrie.

Cependant, il est essentiel de planifier et d'exécuter un marketing responsable avec soin, sinon votre marque peut se soumettre à un examen minutieux.


Si vous avez déjà dépensé un peu plus pour quelque chose parce que vous savez qu'il était d'origine locale ou 100% recyclable, vous avez fait en tant que consommateur l'expérience du marketing responsable. Les entreprises peuvent utiliser le marketing pour un produit spécifique, une cause urgente ou même comme la proposition de valeur de leur entreprise. 


Il existe de nombreux exemples d'entreprises qui font la promotion de programmes et de plans sur la façon dont ils deviennent/ ou deviendront plus durables. Cependant, comme nous l'avons vu lorsque les marques s'engagent dans le marketing de la fierté, ce n'est pas aussi simple que d'attacher vos produits à un problème d'actualité, puis de faire des affaires comme d'habitude. Vous devez considérer le contexte du problème sur lequel vous vous intéressez, comment et pourquoi votre marque s'inscrit comme solution dans l'esprit du client et avoir des objectifs définis afin que vos progrès puissent être mesurés et célébrés.

Les aspects clés du marketing responsable:

Votre plan est à long terme

Les problèmes sociaux et environnementaux sont extrêmement importants et doivent être traités sur une période plus longue que les promotions saisonnières. Le public sait qu'un changement soudain est presque impossible, vous avez donc besoin d'un objectif qui cible un changement à grande échelle sur une longue période. 


Votre entreprise a-t-elle les moyens de maintenir un programme de développement durable? Lorsque les marques changent leur emballage en quelque chose de 100% recyclable, elles prennent souvent un coup sur les coûts de production dans l’espoir qu’un message durable augmentera les ventes et la notoriété de la marque. Vous devrez peut-être subir une perte à court terme pour adopter pleinement vos nouvelles pratiques et vous orienter vers un gain à long terme.


Votre plan est cohérent

Vous n’avez pas seulement besoin d'une idée durable - vous devez être précis. Il est facile de dire à vos clients qu'un aspect de votre marque est écologique, mais qu'en est-il d'autres éléments? Par exemple, imaginez que votre marque vend une boisson et que vous passez à de nouveaux ingrédients issus de sources durables. Vous pourriez être tenté de crier à quel point votre marque est responsable, mais les bouteilles que vous vendez sont-elles recyclables? Qu'en est-il des étiquettes utilisées sur la bouteille?


Si un aspect de votre marque crie la durabilité, mais qu'il n'est pas pris en charge par d'autres éléments de votre service, vous risquez d'être pointé du doigt pour cela. La communication instantanée permise par les réseaux sociaux entre une marque et le grand public signifie que toute promesse non tenue sera remarqué.


L'essence du marketing responsable est de positionner votre marque comme une figure active dans un problème environnemental ou sociétal. Cela peut humaniser les messages de votre marque et créer une autre raison pour laquelle les clients devraient vous choisir plutôt que vos concurrents.


Ce ne sont pas de simples «mots à la mode» - ce sont des programmes dédiés à la réduction des émissions de carbone, à l'augmentation des matières recyclables et à l'amélioration des perspectives pour la prochaine génération. Votre marque est-elle prête à mettre son argent là où elle est?


Il existe aussi un changement dans la façon de faire du marketing, par rapport au marketing conventionnel.

Différence entre le marketing conventionnel x le marketing responsable, selon l’ADEME:

 Marketing Conventionnel Marketing Responsable
 Pousser à la surconsommation
 Challenger le consommateur
 Répondre à la demande
 Développer la demande des consommateurs pour une offre plus responsable
 Répondre aux besoins des consommateurs
 Répondre aux enjeux de société
 L'intérêt pour le Développement Durable est une mode
 L'intérêt pour le DD est une réalité qui va se renforcer
 Les produits/services verts sont forcément plus chers
 Il existe d'autres moyens de rembourser les innovations
 Les produits/services verts sont forcément moins efficaces
 Ils sont de qualité équivalente voire supérieure
 Le Développement Durable est un sujet anxiogène / plein de contraintes
 Le DD, c'est vivre mieux et une opportunité d’innovation et différenciation
 Marketing vert réactif

Marketing proactif

 Créer de la valeur pour la marque
 Créer de la valeur pour la marque et l'ensemble des parties prenantes

Les étapes du marketing responsable :

Soyez sincère dans votre démarche 

Avant tout, faites un état des lieux avec les points et les impacts de votre produit/service à améliorer. Cela vous permet d’être conscient de vos choix, de choisir votre feuille de route pour améliorer votre produit et ajuster la cohérence globale de vos projets au regard de la stratégie, des valeurs et du positionnement de marque de l’entreprise.

 

Engagez les parties prenantes   

Mobilisez les acteurs internes de l’entreprise. Les démarches de marketing responsable sont transversales et engagent plusieurs parties prenantes. Entourez-vous et dialoguez régulièrement avec des parties tierces externes (des experts, les ONG, les associations) pour optimiser votre projet.


Fixez-vous des objectifs progressifs et partagés

De nombreux projets de marketing durable commencent par une expérimentation très locale, ou centrée sur un enjeu principal pour ensuite ajuster et élargir la démarche.
         

Mettez en place des indicateurs de “Performance” 

Mettez en place un suivi des impacts financiers/non financiers, des KPI des impacts sociaux et environnementaux de votre démarche. Cela vous permettra de réajuster éventuellement votre feuille de route, de convaincre en interne et parties prenantes externes de la pertinence de la démarche et de mieux maîtriser et anticiper les risques ou les opportunités.

En savoir plus

Des conseils essentiels pour un site web éco-conçu et des solutions digitales plus vertes

#blog

Comment les RSE, ESS ou entreprise à responsabilité sociétale et environnementale peuvent rendre leurs plateformes digitales plus vertes.


«Qu'est-ce qu'une plateforme web éco-conçue?

Pourquoi les sites et les contenus digitaux peuvent nuire à l'environnement !?»

L'impact de l'Internet et des pages web

Il est difficile d’imaginer qu'une page web ait un impact sur le monde et la nature. Et pourtant, l'internet est responsable pour 4% des émissions mondiales de carbone. Soit 2 fois l’empreinte environnementale de la France. (données: https://label-nr.fr/numerique-responsable/)


Les principaux facteurs qui contribuent à l'effet du Web sur notre environnement sont:

  • Les appareils utilisés pour naviguer en ligne;
  • Les serveurs et le cloud qui stockent les sites Web, traitent les requêtes de recherche et conservent le contenu;
  • Ils doivent être produits, transportés, allumés et, dans le cas des serveurs, conservés à basse température. Naturellement, l’utilisation de l'énergie émet des gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique.


Dans cet article nous aborderons brièvement quelques étapes que vous pouvez suivre pour une présence sur le Web la plus écologique. 


Pourquoi c’est intéressant pour vous?


Verdir votre site présente plusieurs avantages pour vous et également pour vos clients :

  • Réduisez votre empreinte carbone - Si vous faites partie du nombre croissant de personnes qui souhaitent prendre des mesures contre le changement climatique
  • Un site Web plus écologique est une tâche importante pour réduire votre empreinte carbone.
  • Vous connecter avec vos clients - Vous n'êtes pas seul dans vos efforts. Des études ont montré que les consommateurs sont de plus en plus soucieux de l'environnement. En conséquence, ils recherchent des entreprises qui se soucient également de ce sujet.
  • Améliorez vos résultats - Des pages web plus écologiques peuvent rendre votre site plus convivial et améliorer sa qualité. Vous allez être mieux référencé et classé sur les moteurs de recherches.


Les étapes pour rendre vos plateformes digitales plus écologiques


1. Choisissez un serveur/cloud green

L’une des mesures les plus importantes pour réduire l’impact environnemental de votre site Web consiste à trouver un hébergeur qui poursuit le même objectif écologique. Les options de cloud green en France sont https://www.greenshift.co/en/, https://evoswitch.com/, https://webaxys.fr/ ou https://www.ikoula.com/fr.


Les sociétés d'hébergement sont propriétaires des centres de données physiques qui stockent plusieurs sites Web. Leurs besoins énergétiques ont un impact direct sur l'environnement. La première étape pour améliorer l'empreinte carbone de votre site consiste à choisir un hébergeur vert, avec des serveurs alimentés par des énergies renouvelables.


2. Utilisez des énergies renouvelables

Ce qui vaut pour les ordinateurs qui servent votre site Web aux visiteurs s'étend également à l'équipement que vous utilisez pour créer des sites Web et réaliser vos taches quotidiennes. Lorsque vous exécutez ou gérez une présence Web, il est probable que vous passiez beaucoup de temps sur un ordinateur. En y réfléchissant bien, si vous travaillez de nos jours, il y a de fortes chances qu'une bonne partie se passe devant un écran. Comme les serveurs, ceux-ci consomment de l'énergie. 


Pour réduire votre empreinte et celle de votre site Web, passez à un fournisseur d'énergie fonctionnant aux énergies renouvelables : notre Guide des marques liste des entreprises d'énergie verte.


3. Optez pour une conception de site Web écologique

Plus la conception de votre site est compliquée, plus il consomme d'énergie lorsqu'il est chargé. Chaque élément de votre site - les graphismes, les animations, le code a un impact sur l'empreinte énergétique. Les sites qui se chargent lentement consomment plus d'énergie, de même que les requêtes fréquentes des serveurs.

Vous pouvez tester votre site web avec des outils de performance écologique tel que l'Éco Index: http://www.ecoindex.fr/


Faire des choses simples comme utiliser moins de widgets Javascript, réduire le nombre d'images et de vidéos et s'assurer que votre site se charge plus rapidement peut faire une énorme différence.


En plus de cela, en vous concentrant sur ce qui est absolument nécessaire, vous rendrez votre site mieux référencé sur les moteurs de recherches. Des études ont montré que les utilisateurs préfèrent les sites Web moins compliqués car ils sont plus faciles à naviguer.


4. Boostez la vitesse de chargement de votre site

Comme mentionné précédemment, un site Web lent consomme beaucoup d'énergie et les utilisateurs n'aime pas les sites Web lents à charger. La vitesse de la page est un facteur de classement pour Google, y compris pour les mobiles.


5. Sensibiliser vos visiteurs

Sauver la planète n’est pas une tâche que nous pouvons faire tout seuls. Nous sommes plus de sept milliards et nous ne pouvons apporter des changements significatifs que si nous agissons ensemble. Si vous mentionnez ces sujets, vous engagerez aussi vos clients dans la préservation de nos écosystèmes. 


6. Sélectionner soigneusement les réseaux sociaux de l'entreprise


Au-delà de vos envies de communication, vous devez choisir avec parcimonie vos réseaux sociaux, questionner l’impact de chacun sur l’environnement, soigner les contenus publiés et les optimiser pour vraiment réduire votre impact du numérique.

En savoir plus

RSE et Branding : La stratégie de marque dans le développement des entreprises à impact positif

#blog

Pendant des années le débat sur les activités de création et gestion de marque ont été réservé à des grandes organisations avec un but purement commercial. Le boom récent des entreprises RSE est la preuve évidente d'occasions manquées d'intégrer la RSE dans les activités de branding.

La RSE

Le concept de RSE apparaît à partir des années 1960 en raison de l'augmentation des pratiques contraires à l'éthique adoptées par diverses organisations à travers le monde. Le WBCSD, Conseil mondial des affaires pour le développement durable définit la RSE comme: «L'engagement continu des entreprises à se comporter de manière éthique et à contribuer au développement économique tout en améliorant la qualité de vie de la main-d'œuvre et de leurs familles ainsi que de la communauté locale et de la société en général» .


L'image de marque représente une pierre angulaire dans le parapluie du marketing d'entreprise. Une entreprise qui met l'accent sur sa politique de responsabilité sociale et environnementale peut amplifier la qualité de son image de marque et avoir un avantage concurrentiel à travers le branding.


La reconnaissance de la marque est créée par l'accumulation d'expériences avec le produit ou service spécifique liées à son utilisation et par l'influence de la publicité, du design et des médias. Une marque comprend souvent un logo explicite, des polices, des jeux de couleurs, des symboles, des sons qui peuvent être développés pour représenter des valeurs implicites, des idées et même une personnalité. "


Le branding


Le branding vise à promouvoir et gérer l'image d'une entreprise, d'une marque ou d'un produit. Il rassemble tous les aspects impliqués dans l'image de marque d'une entreprise:

  • Son style d'expression,
  • Ses valeurs,
  • Son intonation,
  • La description de la qualité de ses produits,
  • Son logo, charte graphique, son identité visuelle.


Le branding permet de développer une personnalité et une identité de marque unique.

Il se divise en trois étapes, afin de faire de la marque un véritable atout pour l'entreprise:

  1. Définir l'identité de l'entreprise,
  2. Créer une histoire, une narration,
  3. Faire vivre l'histoire de l'entreprise via ses canaux (site internet, réseaux sociaux, presse écrite).
  4. Son but ? Créer un lien auprès de son public cible, à travers la création d'une image remarquable.


Le mouvement de RSE ( responsabilité sociale des entreprises) continue de se développer et les marques évoluent au fur et à mesure mais leur centre d'intérêt vers des problèmes plus larges et plus profonds problèmes de durabilité, de responsabilité et de gouvernance. L'intégration entre la RSE et l'image de marque aura les résultats suivants:

  • Avantage compétitif durable
  • Faible turnover d’employés
  • Attractivité pour les investissements
  • Développement d'un environnement sans stress et productif
  • Forte culture 
  • Résilience aux crises

 

L’autre face de la monnaie


L’inconvénient potentiel d'une image de marque qui se focalise dans la responsabilité sociétale ou la mission sont les réactions des médias et du public. Elles peuvent devenir plus dures si les choses tournent mal. Un exemple de ceci est lorsqu'une coopérative de distribution d’aliments biologiques, qui parle d’engagement et de développement durable est contestée judiciairement par ses employées. Cette maladresse peut faire en sorte que les aspects positifs deviennent soudainement négatifs. Cela peut se produire lorsque la stratégie commerciale n'est pas fondamentalement alignée sur la RSE et la marque.

En savoir plus

Soyez à l'affut des actualités et des organisations à Impact Positif en vous inscrivant à notre newsletter.